Sound
UbuWeb








Gherasim Luca (1913 - 1994)



1. Son Corps Leger


(La Fin Du Monde, 1969, In Parallpomenes, Paris)


2. Passionnément

As aired by Radio France's Atelier de Creation Radiophonique 04.12.2005 (additionnal music by Colleen).


3. Une vie une oeuvre

Ghérasim Luca (1913-1994)
Emission du 16 Janvier 2005

par : Lydia Ben Ytzhak
réalisation : Christine Berlamont

En 1994, un homme se jette dans la Seine. Après son ami Paul Celan. C’est Ghérasim Luca, le surréaliste né en Roumanie qui avait fait du français une langue étrange : la sienne. Une langue orale qu’il lisait lui-même, renversant d’un même verbe l’esprit et le corps. La rage qui le portait conjuguait une inquiétude métaphysique et un jeu, des mots qui glissent, un humour jamais très éloigné des larmes. Pour s’affranchir poétiquement de tous les automatismes sclérosés du sens, Ghérasim Luca a dû jouer avec les structures syntaxiques, faire bégayer la langue, inviter sa voix en incarnation rauque du corps tout entier.

Sa poésie, au départ d’inspiration alchimique et kabbalistique, offre par jeux de mots et balbutiements maîtrisés, l’image d’une humanité indomptable, « passant du dialogue au dé-monologue » et refusant de rester en équilibre « sur volupté et terreur » (Démonologue). Dès l’après-guerre, il rédigea un Manifeste non oedipien qui réclamait la disparition sociale de tous les comportements familiaux, ou de toutes leurs perversions. De Dialectique de la dialectique au Héros Limite , du Quart d’heure de culture métaphysique dans le Chant de la Carpe aux Paralipomènes et au Vampire passif , à La Mort morte, toujours sur le fil, il écrivait : « Comme le funambule à son ombrelle je m’accroche à mon propre déséquilibre. ».


Intervenants

Dominique Carlat auteur de Gherasim Luca l’intempestif , (éd. José Corti)

Sébastien Reichmann auteur de Balayeur devant sa porte , (éd. L’Improviste)

Petre Raileanu auteur de Gherasim Luca (éd. Oxus)

Gérard Durozoi auteur de Histoire du mouvement surréaliste , (F. Hazan, 2004)

Thierry Garrel a contribué à l’édition du double CD "Gherasim Luca par Gherasim Luca", (éd. José Corti)

Patrice Delbourg auteur de Les Désemparés (éd.Le Castor Astral)

Sébastien Petibon

Ghérasim Luca par Ghérasim Luca
Co-édition Editions José Corti / Héros-Limite

Direction artistique : Nadèjda et Thierry Garrel
Mixage: Marc Ricard -Totem
Photo de Ghérasim Luca : Gilles Ehrmann

Pour la première fois sont diffusés dans le commerce des extraits des récitals mythiques donnés par Ghérasim Luca en France et à l'étranger, dont se souviennent tous les spectateurs de l'émission d'Océaniques « comment s'en sortir sans sortir » réalisée par Raoul Sangla.
Figurent ici trois textes inédits dont l'inoubliable « L'autre Mister Smith » (plus de cinquante minutes) et « Le Tangage de ma langue » - sorte de manifeste sur la poésie de l'auteur - ainsi que la plupart des « classiques » de Ghérasim Luca, tous publiés chez Corti.

Le Tourbillon qui repose****
Zéro coup de feu****
Le Tangage de ma langue°
Héros-limite*
L'Écho du corps*
Ma déraison d'être*
Auto-détermination*
La forêt****
Quart d'heure de culture métaphysique
Vers le non-mental****
Vers la pure nullité°
Son corps léger***
Hermétiquement ouverte*
La Question***
Prendre corps***
Passionnément **
La Clef****
L'Autre Mister Smith° (d'après Catherine Moore)

* in Héros-Limite
** in Le Chant de la carpe
*** in Paralipomènes
****in La Proie s'ombre
° inédit

GHÉRASIM LUCA
Né à Bucarest en 1913, Ghérasim Luca s'établit à Paris en 1952. Dès 1945 il s'attache à l'exploration du fonctionnement réel de la pensée et de l'acte (Le Vampire passif).

Dans un monde qui se désagrège, mais non les valeurs et les intuitions qui le sous-tendent et qui s'inscrivent dans la figure d'Œdipe, va émerger la poésie non-œdipienne (L'inventeur de l'amour, 1945 ; Le Secret du vide et du plein, 1947). Le langage se trouvera simultanément déconstruit et recomposé (Héros-limite, 1953).

Par le moyen d'opérations physiques sur le langage, Luca restitue une vibration évidente mais pourtant insoupçonnée logée dans les structures verbales (Sept Slogans ontophoniques, 1964 ; Sisyphe Géomètre, 1967 ; Le chant de la Carpe, 1973).

De cette approche procèdent également Les rituels de L'Extrême-Occidentale, 1961, Les transmutations de La CLef, 1960, Les genèses de La Fin du monde, 1973.

Mais surtout le poème quitte l'écrit, s'oralise (Crimes sans initiale, L'Autre Mister Smith : récitals), se visualise (Crier Taire, La Maison d'yeux : cubomanies, dessins).

Dans Paralipomènes, 1997, s'affirme la tendance à sortir du langage, à transgresser le mot par le mot, et le réel par le possible.

Enfin avec Théâtre de bouche, 1984, Luca se fait le metteur en scène des affres de l'homme axiomatique que La Proie s'ombre, 1991, condense et volatilise.

In «Le Cahier du Refuge» No 12 CICPM, juin 1991.



Biography (English)

Gherasim Luca (or Gherashim Luca) (July 23, 1913 - February 9, 1994) was a surrealist theorist and Romanian poet, frequently cited in the works of Gilles Deleuze and Félix Guattari.

Luca was born in Bucharest, the son of a Jewish tailor. He spoke Yiddish, Romanian, German and French. From 1938, he traveled frequently to Paris, France, where he was introduced to the Surrealist circles. World War II and the official antisemitism in Romania forced him into local exile. During the short pre-Communist period of Romanian independence, he founded a Surrealist artists group, together with Gellu Naum , Paun , Theodorescu and Dolfi Trost.

His first publications, including poems in French followed. He was the inventor of cubomania and, with Dolfi Trost, the author of the 1945 statement "Dialetic of Dialectic". Harassed in Romania and caught while trying to flee the country, the self-called "étran-juif" ("StranJew") finally left Romania in 1952, and moved to Paris through Israel.

There he worked among others with Jean Arp, Paul Celan, François Di Dio and Max Ernst, producing numerous collages, drawings, objects and text-installations. From 1967, his reading sessions took him to places like Stockholm, Oslo, Geneva, New York City and San Francisco. The 1988 TV-portrait by Raoul Sanglas Comment s'en sortir sans sortir made him famous for a larger readership.

In 1994, he was expelled from his apartment, officially for hygiene reasons. Luca, who had spent forty years in France without papers, could not react. On February 9, at the age of 80, he committed suicide by jumping in the Seine.





UbuWeb Sound | UbuWeb

PennSound | CENTRO | EPC | WFMU