Samuel Beckett (1906-1989)


Samuel Beckett on UbuWeb


Oh Les Beaux Jours
  1. Introduction (1:10)
  2. Première Partie (17:10)
  3. Deuxième Partie (5:26)
  4. Troisième Partie (24:51)

Durée 48:30
Disque publié par Adès, ref. 16.024, France, [1968?]

Dans plusieurs de ces pièces de théatre, Samuel Beckett utilise les clichés du language pour véhiculer les sentiments les plus profonds, pour condenser les petites misères et les grands désarrois. Le malheur des personnages de Oh, Les Beaux Jours, c’est que, dans la situation abérrante où ils se trouvent, ils ne sont pas devenus fous (“Je n’ai pas perdu la raison… pas encore”, dit Winnie), mais ont gardé leur mode de raisonnement ordinaire… encore que Willy ait l’air un peu secoué.

Ce disque, apparemment édité vers 1968, effectue un choix dans le texte original en le pliant aux exigences du théatre radiophonique. Les acteurs de la création française, Madeleine Renaud et Jean-Louis Barraud, ainsi que le metteur en scène original, Roger Blin, sont de la partie, et il y a fort à parier que Beckett lui-même a participé à ce projet discographique. Madeleine Renaud (1900-1994) a créé la version française du rôle de Winnie en 1963 et l’a joué jusqu’à la fin de sa vie. Elle a, en un sens, également tué le rôle par sa grâce et l’évidence de son interprétation, à tel point que, interpréter Winnie aujourd’hui, c’est un peu interpréter Madeleine Renaud.

Sur le disque, la prise de son recréé une mise en espace en utilisant des plans sonores plus ou moins rapprochés, tandis que divers bruits caractéristiques (revolver, lime à ongles, boîte à musique, borborygmes de Willy, sonnerie de reveil…) peuplent la scène sonore. Le disque craque un peu, sans doute mais, comme dit Winnie : “Ce sont des beaux jours, les jours où il y a des bruits”. -- Continuo

This release is presented in collaboration with Continuo



RELATED RESOURCES:
Samuel Beckett in UbuWeb Film