Christian Boltanksi b. 1944
Early Films (1969-74)
L'Homme qui tousse
1969 / 16 mm / coul / son / 3' 30

«Travelling avant vers un homme assis par terre, au fond d'une pièce vide, à l'abandon, éclairée seulement par une fenêtre. L'homme, pauvrement vêtu, et dont le visage est masqué par des bandelettes ou du carton-pâte, tousse. De sa bouche, seul orifice visible sur ce masque, sort, par jets, du sang, qui se répand sur sa poitrine et sur ses cuisses. Le toussotement, profond, viscéral - celui-là même de quelqu'un qui vomit, et ces déjections de sang, dont l'impact est accru par de nombreux gros plans, rendent ce film littéralement écoeurant.»


L'Homme qui léche
1969 / 16 mm / coul / son / 2' 30
«Deux personnages portant des masques, une femme et un homme, tous deux vêtus, un peu comme L'homme qui tousse, d'oripeaux faits de chiffons et de papier. L'homme, aux pieds de la femme assise, qui semble une grosse poupée, lui lèche tout le corps: des gros plans nous montrent la langue, sortant par l'orifice du masque, dans son inlassable excursion. Un bourdonnement continu constitue la bande sonore.»


Tout ce dont je me souviens
1969, 24 s, 16 mm

On a l’impression qu’un homme tue une femme à coups de bâton, mais cela se passe si rapidement qu’on le devine plutôt qu’on ne le voit.On a l’impression qu’un homme tue une femme à coups de bâton, mais cela se passe si rapidement qu’on le devine plutôt qu’on ne le voit.


Comment pouvons-nous le supporter?
1969 Directed by Christian Boltanski, Alain Fleischer

A girl smiles, but is not this smile the wry face of death?


Derrière la porte
1970 Directed by Christian Boltanski, Alain Fleischer

A woman crawls on the floor of an empty room.


L’appartement de la rue de Vaugirard
1973 Directed by Christian Boltanski

A camera surveys an abandoned apartment, while the voiceover describes it inhabited.


Quelques activities de Christian B. (1970)


Souvenirs de jeunesse (1974)
Directed by Christian Boltanski

This performance was recorded in the presence of an audience. In his act, Boltanski deals with various incidents from his childhood. All the sketches are set in the past, which suggests that most of the characters are no longer alive.


Essai de reconstitution (1971)

Essai de reconstitution des 46 jours qui précédèrent la mort de Françoise Guiniou (1971)